Mutuelle d’entreprise : Une complémentaire santé pour salarié obligatoire

Devant être appliquée par toutes les entreprises au plus tard le 1er janvier 2016, la loi sur la généralisation de la complémentaire santé pour salarié va changer la donne.

A partir de cette date butoir, chaque société sera obligée de proposer une mutuelle santé collective à l’intégralité de son personnel salarié.

Se préparer à la réforme de la mutuelle d’entreprise

Suite à l’accord national interprofessionnel, décidé par les syndicats et les organisations patronales, le sénat à adopter la loi sur la généralisation de la complémentaire santé accordée à tous les salariés.

Actuellement, on chiffre à environ quatre millions le nombre de salariés n’étant pas couverts par une mutuelle santé. Chaque entreprise devra donc à l’avenir offrir une complémentaire santé ajustée aux nécessités de ses salariés.

Des garanties minimales seront obligatoirement données à l’employé qui bénéficiera des avantages de cette mutuelle santé « socle ».

La mise en application de la loi impliquera diverses modification dont une concernant la cotisation. Peu importe son âge, un salarié devra verser la même cotisation que son collègue au sein d’une même entreprise.

Modifier les garanties de sa mutuelle individuelle

Etant donné que la mutuelle santé « socle » n’offrira qu’un panel de garanties minimales à l’employé, certains devront bien prêter attention à ce que les garanties de leur mutuelle individuelle concordent avec celles de la complémentaire santé d’entreprise.

Il faudra donc se renseigner en vue du changement de règle concernant la mutuelle d’entreprise afin d’être en capacité de faire face à tous ses frais de santé, notamment pour le poste de l’optique, dentaire ou encore de l’hospitalisation.

La meilleure garantie est sans doute de se tourner un courtier d’assurance. Ce professionnel est effectivement en mesure de prodiguer de nombreux conseils au sujet de la couverture santé.

Que ce soit pour modifier sa mutuelle santé ou la résilier, il sera nécessaire de bien connaître les droits octroyés par la complémentaire santé d’entreprise afin de prétendre aux meilleurs remboursements possibles.